.

.
Facebook: I lettori di Domenico Losurdo

lunedì 14 maggio 2012

Anche in francese l'articolo sui fatti d'Ungheria

La publication du livre d’Alessandro Frigerio (Budapest 1956 : la voiture dans la boue. La presse du Pci et la révolution hongroise : un cas exemplaire de désinformation, Lindau) a donné l’occasion à Paolo Mieli et à Francesco Borgonovo d’une nouvelle offensive révisionniste, à l’enseigne de la théorie du totalitarisme, à l’égard de la tradition révolutionnaire du 20ème siècle et de l’histoire du Pci en particulier. Pour favoriser une réflexion plus approfondie et moins idéologique sur une question de première importance, qui questionne les insuffisances du mouvement communiste du 20ème siècle face à la question nationale, nous republions une intervention de Domenico Losurdo, écrite en 1996 [SGA, webmaster du site de D. Losurdo]

Domenico Losurdo
1956, la question nationale et la guerre froide
Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

Edition originale « Annali della Fondazione Ugo Spirito », 1996, VIII, sous le titre La fissure dans le mur : Hongrie 1956, Fondazione Ugo Spirito, Rome, 1999, p. 133-158 ; repris dans « Marxismo oggi », 1997/2, p. 72-95.

1. Une, deux, trois doctrines Monroe

Pendant que l’Armée Rouge repoussait et faisait reculer l’armée hitlérienne d’invasion qui avançait en Europe orientale, Staline observait :
« Cette guerre est différente de toutes celles du passé ; celui qui occupe un territoire lui impose aussi son système social. Chacun impose son système social, jusque là où son armée réussit à arriver : il ne pourrait en être autrement ». (Gilas, 1978, p.121).
En 1946, quelques mois seulement après la conclusion du gigantesque conflit, Ernest Bevin, personnalité de premier plan dans le parti travailliste et ministre anglais des Affaires étrangères, voit le monde tendant à se diviser « en sphères d’influence qui peuvent être définies comme les trois grandes doctrines Monroe », revendiquées et assumées, de quelque manière que ce soit, par respectivement les Usa, l’Urss et la Grande-Bretagne (H. Thomas, 1988, p. 296). En 1961, au cours d’un entretien qui s’est déroulé à Vienne, Kennedy, après la peu glorieuse aventure de la Baie des Cochons, proteste auprès de Khrouchtchev à propos des résultats et du dynamisme de la révolution cubaine...

Nessun commento: