.

.
Facebook: I lettori di Domenico Losurdo

venerdì 8 aprile 2011

Baptiste Eychart recensisce lo Stalin su l'Humanité

Histoire
Le stalinisme au-delà de la démonologie
Pour le philosophe italien Domenico Losurdo, la construction d'une analogie entre Staline et Hitler vise à escamoter le rôle des régimes capitalistes dans la montée du nazisme.
Baptiste Eychart le 7 Avril 2011

Staline. Histoire et critique d'une légende noire, de Domenico Losurdo, traduit de l'italien par Marie-Ange Patrizio, Éditions Aden, 2011, 531 pages, 30 euros.

Domenico Losurdo, fort de ses recherches et de ses réflexions antérieures sur la pensée libérale et sur le révisionnisme en histoire, entame une nouvelle étape dans sa démystification des constructions idéologiques dominantes. Sans avoir la moindre mansuétude pour les diverses répressions que Staline a menées de longues années durant, Losurdo, à travers ce Staline. Histoire et critique d'une légende noire, s'intéresse à la figure historique du dirigeant soviétique en tant que cette dernière est organisatrice de tout un discours sur le XXe siècle et l'expérience de construction du socialisme. Un discours hégémonique qui, bien que se voulant « historique » et « critique », relève plus de la démonologie selon la démonstration de Losurdo...

2 commenti:

Anonimo ha detto...

Commento lasciato sur sito di L'Humanité :

Baptiste Eychard,
avez-vous l'habitude de ne pas mentionner le nom de ceux qui, par leur travail -militant- ont permis qu'un ouvrage étranger soit lisible en français ?
marie-ange patrizio,
traductrice de Staline. Histoire et critique d'une légende noire.

Renato ha detto...

Chissà se anche su l'Humanité si scatenerà una polemica surreale e pretestuosa come quella che ha accompagnato la recensione di Liguori allo Stalin di Losurdo su Liberazione.